Cette célébration est à mon sens complètement inappropriée tant le pays est otage d’une dictature conduite d’une main de maître par Bongo ondimba ali (boa) qui prive les gabonais de leurs droits les plus élémentaires faisant d’eux des esclaves dans leur propre pays.
Pour moi tant que ces gens seront à la tête de mon pays, il n’y aura pas de fête de l’indépendance! Cette dernière débutera quand nous aurons vaincu cette dictature.
#Jenelâcherien
Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *